• Noir Facebook Icône
  • Instagram
  • Noir LinkedIn Icône

MÉMOIRE

couverture_mémoire_impression.jpg

© Alexis Jacquot

En fin de DSAA mention design produits réalisé à l'ESDMAA en 2019, j'ai écrit et réalisé un mémoire sur le thème de la fête en ville.

Vous trouverez l'intégralité de ce mémoire ici.

Le glossaire lié à ce travail se trouve ici. 

Ce mémoire est aussi disponible sur le site de la Galerie des Curiosités.

En attendant, je vous propose de lire ce résumé : 

Au travers de ce mémoire, j'ai essayé de rendre compte de ce qu'est réellement la fête en ville, ce qu'elle provoque, ce qu'elle implique et ce qu'elle permet. Ayant un regard pour le moins insouciant de cette pratique, je me suis efforcé d'être le plus impartial possible. Pour ce faire, j'ai enquêté, étudié et investigué autant que possible sur le terrain. Les rencontres avec les fêtards, les passants et les habitants se devaient d'être réalisées avec le plus de sérieux possible.


Après avoir considéré la notion du temps dans notre société, je me suis aperçu que l'homme moderne a besoin d'une échappatoire poussant à la cohésion sociale. De ce triste bilan, j'ai choisi d'étudier comment les pratiques récréatives sont perçues dans l'espace public et ce qu'elles engendrent. Le choix de prendre l'acte festif comme principal sujet d'étude m'a semblé extrêmement enrichissant dû au nombre d'écrits et de personnes qui se sont déjà penché sur la question. Les dualités et tensions naissantes autour de cette même pratique m'ont de plus,  beaucoup attirées.


Pourquoi la fête n'est plus perçue comme avant ? Le visage même de l'acte festif a t-il évolué ? Comment cette pratique est-elle encadré dans les espaces publics ? Y a t-il une corrélation entre l'aménagement de ces espaces et la perception de cette activité ? Voici autant de questionnements qui m'ont poussé à croire que ce thème est porteur d'un projet dans le domaine du design. Car l'objectif est là : de ce mémoire, mon but premier a toujours été de faire émerger un projet de design d'objets pour valider mon diplôme de DSAA.


Après m'être longtemps intéressé aux pouvoirs fédérateurs de l'acte festif, ainsi qu'à sa façon de contrecarrer les plans d'une accélération sociale de plus en plus étouffante, j'ai cherché par tous les moyens à inscrire cette pratique dans un contexte et une temporalité précise. Pour ce faire, j'ai multiplié les interviews et rencontres avec des sociologues, anthropologues, géographes, politiques et associations. J'ai emmagasiné un maximum d'informations au travers d'articles, recueils, essais, mémoires et thèses. Fort de mon tempérament très sociable et investigateur, je me suis déplacé dans de nombreuses villes - Toulouse, Bruxelles, Clermont-Ferrand, Rennes - afin de questionner et étudier différents agissements. Ces expertises m'ont permis de peut-être, trouver un terrain d'action, des partenaires, des idées et des personnes pouvant m'appuyer.


Les rencontres que j'ai pu faire m'ont toutes été énormément bénéfiques. De toutes les personnes que j'ai eu la chance d'interviewer - et je les en remercie - aucune n'a douté du bien fondé de mon projet. Plus que de m'apporter des pièces essentielles à l'écriture de ce mémoire, chacun de ces acteurs m'a exprimé son soutien me demandant de les tenir au courant de l'avancée de mon travail. Certains d’entre eux semblent même être intéressés par le devenir de mon projet post-diplome. Pour n'en citer qu'un et pour en revenir au mémoire, le correcteur Albigeois Vincent Gary m'a proposé de lui envoyer mon écrit afin de juger si une possible édition - ou du moins parution - serait possible.


J'espère que la lecture de mon travail sera pour vous, aussi intéressante que l'écriture l'a été pour moi. Suite à tout ce que je soulève dans celui-ci, les pistes de projets dans le domaine du design ne manquent pas. A moi maintenant de tout faire pour les mettre en oeuvre.

© alexis jacquot - tous droits réservés